Back To Top

Les partenaires ZEISS près de chez vous

Catégorie

Thèmes

Des verres parfaits pour une vision optimale

Les défauts visuels peuvent être identifiés à l'aide d'un test de vision. Les résultats de ce test permettent au professionnel de la vue de prescrire les verres qui permettront au patient de retrouver une acuité visuelle optimale.

De nombreuses personnes souffrent d'amétropie et portent des lunettes dès l'âge de 16ans. En règle générale, ces patients ne peuvent pas y voir correctement sans aide visuelle. Un défaut visuel peut être rapidement identifié à l'aide d'un test de vision.

Des verres adaptés pour une vision optimale

Des verres adaptés pour une vision optimale

Qu'il s'agisse d'hypermétropie (seuls les objets lointains sont distingués avec précision), de myopie (seuls les objets proches sont reproduits avec précision sur la rétine), d'astigmatisme (la vision est floue ou déformée en raison d'une déformation de la cornée) ou de presbytie (association d'une amétropie et de la presbytie), tous les défauts visuels peuvent être corrigés à l'aide de verres adaptés.

Nos yeux fonctionnent comme un appareil photo ultra-précis. La cornée et le cristallin de l'œil représentent l'objectif de l'appareil. Ils concentrent les rayons lumineux et les projettent sur la rétine avec une grande précision. Le processus d'accommodation est en quelque sorte le système de mise au point. Comme dans un appareil photo, il permet de voir avec précision quelle que soit la distance d'éloignement des objets.Cependant, seule une infime minorité d'entre nous peut se vanter d'avoir des yeux qui fonctionnent parfaitement.

 

À partir de 40 ans, chacun d'entre nous devrait donc faire contrôler sa vision une fois par an. Ce contrôle peut être réalisé par un ophtalmologiste. Bonne nouvelle: quel que soit le type d'amétropie en cause, tous les défauts visuels peuvent être corrigés à l'aide de verres adaptés.

 

Un test ophtalmologique devrait également être réalisé de manière régulière, de façon à identifier d'éventuelles anomalies supplémentaires ainsi que les modifications biologiques de l'œil.

Présentation des différentes corrections disponibles

Consultation chez un professionnel de la vue

Consultation chez un professionnel de la vue

Défaut de la vision de près (myopie)

L'altération du pouvoir de réfraction de l'œil est compensée par l'utilisation de verres de correction concaves, qui permettent de reproduire les images sur la rétine avec une grande précision.

 

Défaut de la vision de loin (hypermétropie)

L'augmentation du pouvoir de réfraction de l'œil est compensée par l'utilisation de verres de correction convexes, qui permettent de reproduire les images sur la rétine avec une grande précision.

 Astigmatisme

L'irrégularité du pouvoir de réfraction de l'œil est compensée par l'utilisation de verres de correction cylindriques, qui permettent de reproduire les images sur la rétine avec une grande précision et sans déformation.

Presbytie

La déficience du pouvoir de réfraction de l'œil pour la vision de près est compensée par l'utilisation de verres correctifs convexes (lunettes de lecture). Résultat : les objets les plus proches sont de nouveau reproduits sur la rétine avec une grande précision.

Animations sur les mécanismes de la vision : comment la vision fonctionne-t-elle ?

La gamme de verres disponibles est très étendue. Quel que soit le défaut visuel, il existe des verres adaptés. Les spécialistes distinguent plusieurs types de verres.

Les verres unifocaux
Ces verres de lunettes ne présentent aucune aberration périphérique. Ils procurent à l'utilisateur une vision précise et sans fatigue, de près comme de loin.

L'œil prend toujours en charge l'ajustement de l'acuité nécessaire à la focalisation, par exemple lorsque le patient est en train de lire. Les lunettes de lecture pour presbytes constituent une exception, car les verres utilisés sont optimisés pour la vision de près.

Grâce aux technologies modernes, il est aujourd'hui possible de réduire le poids des verres au minimum. Même pour les cas d'amétropie les plus graves, il existe des verres fins, plats et légers extrêmement confortables.  

Dans la plupart des gammes de verres ZEISS, même les verres non teintés absorbent suffisamment de rayons ultra-violets pour fournir une protection optimale contre ces derniers pour fournir une protection optimale contre ces derniers dans des conditions de luminosité normales.

Le segment additionnel est clairement visible

Le segment additionnel est clairement visible

Les verres bifocaux

Comme leur nom le laisse entendre, ces verres présentent deux (d'où le préfixe " bi ") puissances optiques différentes, une pour la vision de près et l'autre pour la vision de loin.

 

Concernant les verres minéraux, la valeur dioptrique indispensable à la vision de près est fournie par un segment supplémentaire fusionné dans la partie inférieure du verre. Sur les verres bifocaux organiques, la puissance du segment de vision de près est obtenue par le moulage d'une surface additionnelle, de courbure inférieure, sur la surface avant du verre. Les verres bifocaux sont progressivement remplacés par les verres progressifs.

Les verres trifocaux

Outre la correction de la vision de près et de loin, ces verres sont également conçus pour la vision intermédiaire (50 cm à 1,50 m) grâce à leur segment intermédiaire additionnel. Les verres trifocaux sont également de plus en plus souvent remplacés par les verres progressifs.

Les verres progressifs rencontrent un grand succès

Les verres progressifs rencontrent un grand succès

Les verres progressifs

A la pointe de la technologie,g les verres proressifs actuellement disponibles sur le marché connaissent un grand succès et offrent des avantages considérables par rapport aux verres bifocaux et trifocaux : les verres progressifs vous permettent de bénéficier d'une vision extrêmement précise, et ce quelle que soit la distance. Le champ visuel n'est plus gêné par des sauts d'image ou des zones de démarcation visibles.

Dès 1983, ZEISS pose de nouveaux jalons en matière de verres progressifs grâce à sa gamme Gradal HS. L'acronyme HS signifie Horizontal Symmetry (symétrie horizontale). Cette symétrie garantit aux deux yeux en mouvement une perception des images identique.

 

Avec les verres progressifs Gradal Top E, les zones de vision (en particulier la zone intermédiaire) sont nettement élargies et mieux adaptées aux exigences physiologiques de l'utilisateur. Le premier verre progressif individualisé fabriqué par Carl Zeiss a été utilisé pour la première fois en 2000, et des améliorations constantes lui sont apportées. La dernière génération de verres progressifs est appelée ZEISS Progressif Individual 2 avec technologie EyeFit. La surface fonctionnelle du verre peut désormais être optimisée pour chacun des niveaux de puissance optique. Sont prises en compte les caractéristiques individuelles telles que la distance inter-pupillaire, l'angle d'inclinaison, la distance entre le vertex de la cornée et les verres, la taille de la monture et la distance personnelle de travail.

Gammes de verres progressifs

 

 

Nous utilisons des cookies sur ce site Internet. Les cookies sont de petits fichiers textes enregistrés sur votre ordinateur par des sites Internet. Les cookies sont largement répandus et permettent d'optimiser la présentation des pages Web et de les améliorer. En continuant à naviguer sur ce site, vous déclarez accepter les cookies. plus

OK