L'histoire des verres correcteurs

La première aide visuelle a été inventée il y a environ 700 ans

Aujourd'hui, l'aide visuelle est une évidence : lorsque votre vue baisse et que vos yeux faiblissent, vous vous rendez chez votre professionnel de la vue ou votre ophtalmologiste pour commander une paire de lunettes. Cela n'a pourtant pas été toujours le cas : ce n'est pas avant le 13e siècle qu'il est devenu possible d'améliorer sa vue en utilisant des aides visuelles.

L'histoire des verres correcteurs

Les grandes civilisations maya, égyptienne, chinoise et grecque ont été à l'origine de réalisations extraordinaires, il y a quelques milliers d'années. Cependant, en ce qui concerne le maintien des capacités visuelles, même les plus grands savants sont restés impuissants. À l'époque, tout comme aujourd'hui, la diminution des capacités visuelles était un phénomène qui accompagnait le vieillissement.

Cicéro, le célèbre orateur romain, se plaignait d'être obligé d'avoir des esclaves chargés de lui faire la lecture. L'empereur Néron regardait au travers d'une émeraude pour mieux observer les gladiateurs dans l'arène. Le philosophe grec Ptolémée (env. 150 av. J.-C.) connaissait déjà les premières lois de la réfraction de la lumière, mais c'est seulement plus de 1 000 ans plus tard que le mathématicien et astronome arabe Alhazen découvrait le rôle essentiel que cette loi joue dans le domaine de la qualité de la vision.

Les premières aides visuelles furent développées par des moines

Ce sont finalement des moines italiens qui ont fabriqué de manière artisanale, au 13e siècle, les premiers verres correcteurs polis semi-profilés. Ces verres fonctionnaient sur le principe de la loupe. Pour fabriquer ces verres correcteurs, les moines utilisaient un type de cristal appelé béryl. Quelques années plus tard, en 1267, le moine franciscain d'Oxford, Roger Becon, apportait la preuve scientifique de la possibilité de grossir des petites lettres à l'aide de verres correcteurs polis d'une certaine manière.

Murano : le berceau des lunettes de vue

Les verreries de Murano, à Venise, qui jouissent aujourd'hui encore d'une réputation internationale, peuvent se vanter d'être le berceau des lunettes de vue. Au 13e siècle, ces cristalleries étaient les seules capables de fabriquer un verre suffisamment malléable. Les caractéristiques typiques du verre de première qualité furent définies quelques temps plus tard. Les verres correcteurs de ces lunettes, appelées aides de lecture, étaient polis et convexes. La monture, -un seul modèle était disponible - était en fer, en corne ou en bois. Les premières lunettes étaient en général destinées aux hypermétropes pour leur permettre de lire.

Les lunettes : un symbole social

Il fallut attendre encore près de 200 ans pour que soient fabriquées les premières lunettes, préfiguration de nos lunettes modernes : les lorgnettes firent alors place aux lunettes à branches. La monture était formée d'une seule pièce. Bien entendu, seules les personnes aisées pouvaient s'offrir des lunettes en fer ou en bronze.

En Espagne, le port des lunettes était un gage de réussite sociale. Pour la première fois, des ponts en cuir destinés à rendre le port de lunettes plus confortables firent leur apparition. Le problème majeur, à cette époque, était l’ajustage car la monture des lunettes avait tendance à glisser le long de l'arête du nez et dans de nombreux cas, les lunettes étaient bien trop lourdes pour être agréables à porter.

Au 18e siècle apparaissent sur le marché les « lunettes de Nuremberg ». Elles étaient alors surnommées « pince-nez », un nom peu flatteur qui ne les a pourtant pas empêchées de connaître un succès retentissant, grâce à un confort de port inimaginable auparavant.

Vers la fin du 18e siècle, les monocles, eux aussi, connurent leur heure de gloire. Ils étaient portés par les grandes dames et les gentilshommes de la haute société en Allemagne et en Angleterre. Les Français leur préféraient le pince-nez. Ils utilisaient également un verre correcteur unique, non pas posé sur le nez mais retenu par les muscles qui entourent l'œil. Pour les Français, toujours un peu gênés d'être surpris avec leur pince-nez, cette version présentait l'avantage de pouvoir être retirée très rapidement en société.

Les lunettes modernes

Ce n'est qu'au cours des 20 premières années du siècle dernier que les lunettes ont acquis leur aspect moderne et leur design parfaitement adapté à l'anatomie du crâne. De nos jours, les verres correcteurs se déclinent dans quasiment toutes les formes et tous les matériaux et les options sont illimitées. Les lunettes se sont imposées dans le monde entier comme étant la plus importante forme d'aide visuelle et elles sont devenues un accessoire de mode indispensable pour un grand nombre de gens.

Nous utilisons des cookies sur ce site Internet. Les cookies sont de petits fichiers textes enregistrés sur votre ordinateur par des sites Internet. Les cookies sont largement répandus et permettent d'optimiser la présentation des pages Web et de les améliorer. En continuant à naviguer sur ce site, vous déclarez accepter les cookies. plus