Back To Top
Ametropic Eye

Produits ZEISS

L'univers de ZEISS: Verres de lunettes, traitements et instruments de diagnostic ZEISS


Portefeuille produits

Nous contacter

Contacts pour les professionnels de la vue

Thèmes

  • i.Profiler
  • DuraVision Platinum
  • i.Demo
  • i.Terminal 2
  • Office lenses
  • Progressive lenses
  • i.Scription
  • Single vision lenses
  • Treatments
  • Coatings

Amétropie de l'œil

Vous pouvez ici vous informer sur la structure de l'œil, sur les différents défauts visuels existants ainsi que sur les changements qui affectent la vision à partir de l'âge de 40 ans.

1 Œil humain

Section horizontale d'un œil humain

Section horizontale d'un œil humain

Section horizontale d'un œil humain

2 Emmétropie

Œil emmétrope

2 Emmétropie

Dans l'accommodation en vision de loin, un œil emmétrope représente très nettement un point d'objet distant sur la rétine ; en d'autres termes, le point focal se trouve exactement sur la rétine.
La longueur (approx. 24 mm) et la puissance réfractive (Feye = + 59 D) de l'œil accommodé pour la vision de loin sont appairées de manière très précise entre elles. Le point éloigné se trouve à l'infini.

Animations sur les mécanismes de la vision : Œil doté d'une vision normale

Point éloigné MR
L'œil peut s'adapter à différentes distances en changeant la puissance réfractive du cristallin (accommodation). Lorsque le verre affiche la puissance de réfraction la plus faible, c'est-à-dire l'adaptation à la distance la plus longue, le terme « accommodation en vision de loin » est utilisé.
Le point éloigné MR est le point d'objet représenté avec netteté sur la rétine en accommodation à distance.

Un verre corrige intégralement si son point focal F’ coïncide avec le point éloigné MR du point de vue de l'image.

Animations sur les mécanismes de la visionAnimations sur les mécanismes de la vision
masquermasquer

Amétropie

Amétropie de l'œil

3 Amétropie

Une amétropie de l'œil se caractérise par une disproportion entre la puissance réfractive et la longueur de l'œil lorsqu'il est accommodé en vision de loin. Le point éloigné ne se trouve pas à l'infini mais à une distance finie, à l'avant ou à l'arrière de l'œil.
On fait une distinction entre la myopie et l'hypertrophie ou l'hypermétropie. Dans les deux cas, une amétropie sphérique ou astigmate (astigmatisme) peut apparaître.

Animations sur les mécanismes de la vision : Œil astigmate

Œil amétrope astigmate

Œil amétrope astigmate

Amétropie sphérique
L'amétropie est dite sphérique si la puissance réfractive de l'œil est identique pour tous les méridiens. Le point focal de l'œil amétrope accommodé en vision de loin se trouve à l'avant ou à l'arrière de la rétine.
Un verre à puissance sphérique est requis pour corriger cet état.

 

Amétropie astigmate
L'amétropie est dite astigmate si l'œil affiche deux puissances réfractives différentes sur deux plans (méridiens principaux) perpendiculaires l'un par rapport à l'autre.
Les lignes focales et le cercle de moindre confusion se trouvant derrière ces plans peuvent tous deux être à l'avant ou à l'arrière de la rétine. Une ligne focale peut également être à l'avant de la rétine et une autre à l'arrière. Il est également possible que l'une des deux lignes focales se place exactement sur la rétine.
Un verre à puissance astigmate est requis pour corriger cet état. Ensemble, l'œil et le verre de correction forment ainsi un système optique dont le point focal se trouve sur la rétine.

Animations sur les mécanismes de la visionAnimations sur les mécanismes de la vision
masquermasquer

Myopie

haut : œil myope
bas : œil myope avec verre de correction négatif

4 Myopie

Dans un œil myope accommodé à la vision de loin, le point focal se trouve à l'intérieur de l'œil, devant la rétine, et réduit l'acuité visuelle en vision de loin.
Pour permettre de voir à nouveau nettement de loin, la puissance réfractive excessive doit être corrigée grâce à un verre négatif de manière à replacer le point focal du système verre/œil sur la rétine. En myopie, le point éloigné MR se trouve à une distance finie, à l'avant de l'œil.



 

Animations sur les mécanismes de la vision : Œil myope

Amétropie axiale et réfractive

Si la puissance réfractive d'un œil amétrope correspond à la puissance réfractive de l'œil schématique mais que sa longueur est différente, on parle d'« amétropie axiale ».
Si la puissance réfractive du système optique est différente de l'œil schématique alors que sa longueur est normale, on parle alors d'« amétropie réfractive ».
La plupart des types d'amétropie ne sont ni axiales ni réfractives mais associent les deux. Lors de la réfraction, il n'est pas possible de déterminer le type d'amétropie en présence. C'est l'étendue de l'amétropie, et non sa cause, qui est importante.

  Hypermétropie
Myopie
Amétropie axiale œil trop court
œil trop long
Amétropie réfractive puissance réfractive trop faible
puissance réfractive trop élevée
Animations sur les mécanismes de la visionAnimations sur les mécanismes de la vision
masquermasquer

Hypertrophie

haut : œil hypermétrope
bas : œil hypermétrope avec verre de correction positif

5 Hypertrophie

Dans un œil hypertrope accommodé en vision de loin, le point focal se trouve derrière la rétine. En augmentant la puissance réfractive du cristallin (accommodation), l'hypertrophie peut être totalement ou partiellement corrigée. L'acuité visuelle pour les objets à distance n'est donc pas nécessairement réduite mais l'accommodation nécessaire peut entraîner une fatigue oculaire.
Pour permettre de voir également net lorsque l'œil est accommodé en vision de loin, il faut corriger la puissance réfractive insuffisante en utilisant un verre positif de manière à replacer le point focal du verre/de l'œil sur la rétine. En hypertrophie, le point éloigné MR se trouve à l'arrière de la rétine.

Animations sur les mécanismes de la vision : Œil hypermétrope

Amétropie axiale et réfractive

Si la puissance réfractive d'un œil amétrope correspond à la puissance réfractive de l'œil schématique mais que sa longueur est différente, on parle d'« amétropie axiale ».
Si la puissance réfractive du système optique est différente de l'œil schématique alors que sa longueur est normale,on parle alors d'« amétropie réfractive ».
La plupart des types d'amétropie ne sont ni axiales ni réfractives mais associent les deux. Lors de la réfraction, il n'est pas possible de déterminer le type d'amétropie en présence. C'est l'étendue de l'amétropie, et non sa cause, qui est importante.

  Hypermétropie
Myopie
Amétropie axiale œil trop court
œil trop long
Amétropie réfractive puissance réfractive trop faible
puissance réfractive trop élevée
Animations sur les mécanismes de la vision Animations sur les mécanismes de la vision
masquermasquer

Presbytie

haut : œil presbyte en vision de près
bas : œil presbyte avec un verre de correction positif en vision de près.

6 Presbytie

Pour pouvoir voir nettement des objets de près, il faut augmenter la puissance réfractive de l'œil par rapport à la puissance réfractive nécessaire en vision de loin. L'accommodation se charge de cela pendant que la face avant du cristallin augmente sa courbure.
Avec l'âge cependant, l'élasticité du cristallin, et donc la capacité d'accommodation, diminuent. Bien que ce processus commence dès notre plus jeune âge, il ne devient perceptible qu'à 40 ans environ, lorsque notre capacité d'accommodation a diminué dans une telle proportion que la mise au point n'est plus possible de près. Pour lire un journal ou un livre, nous devons le tenir à bout de bras, mais cette solution connaît très vite ses limites !

Animations sur les mécanismes de la vision : Vision après 40 ans

Presbytie avec verre correcteur

Pour être capable de faire à nouveau la mise au point en vision de près, la puissance d'accommodation manquante de l'œil presbyte doit être remplacée par un verre de correction. Pour l'œil emmétrope presbyte, il s'agit toujours d'un verre de puissance positive. En règle générale, le principe suivant s'applique : le verre requis pour la vision de près est d'une puissance plus élevée (en positif) par rapport à la correction nécessaire en vision de loin.

La presbytie n'est pas à proprement parler un type d'amétropie. C'est le résultat de l'évolution physiologique normale qui se produit pour chaque œil. L'étendue de la presbytie augmente avec l'âge.

Animations sur les mécanismes de la visionAnimations sur les mécanismes de la vision
masquermasquer
 

Nous utilisons des cookies sur ce site Internet. Les cookies sont de petits fichiers textes enregistrés sur votre ordinateur par des sites Internet. Les cookies sont largement répandus et permettent d'optimiser la présentation des pages Web et de les améliorer. En continuant à naviguer sur ce site, vous déclarez accepter les cookies. plus

OK