Mirror Coating

Couche miroitante

Couche miroitante

Les couches miroitantes créent des effets intéressants sur des verres de lunettes allant d'un léger miroitement à une couche miroitante complète.
Vous trouverez ici quelques informations sur les aspects de production ainsi que sur les faits et les chiffres d'une couche miroitante.

Principe des couches miroitantes

Mode de fonctionnement de l'interférence constructive d'une couche miroitante

Principe des couches miroitantes

Les couches miroitantes sont obtenues par vaporisation sous vide de couches d’interférence.
Contrairement aux couches antireflets qui agissent par interférence destructive, la couche miroitante résulte de l’interférence constructive. L’épaisseur appropriée des couches d’interférence détermine les différentes couleurs reflétées.

 

Effets miroitants
L'effet miroitant (perception de l'intensité de la couche miroitante) dépend de la teinte de base du verre. Dans des verres transparents ou dans des verres juste légèrement teintés, la couche miroitante est comme un léger miroitement à la surface du verre. Plus la teinte est foncée, plus l'effet miroitant est renforcé. Lorsque les verres ont une teinte très foncée, la couche miroitante empêche de voir les yeux du porteur de lunettes.

Conditions liées à la phase et à l'amplitude

La lumière est réfléchie sur les deux interfaces d'une couche antireflet. Les deux trains d'onde réfléchis d'une certaine longueur d'onde peuvent s'annuler complètement l'un l'autre suite à des interférences si les conditions liées à la phase et à l'amplitude sont réunies.

Nous utilisons des cookies sur ce site Internet. Les cookies sont de petits fichiers textes enregistrés sur votre ordinateur par des sites Internet. Les cookies sont largement répandus et permettent d'optimiser la présentation des pages Web et de les améliorer. En continuant à naviguer sur ce site, vous déclarez accepter les cookies. plus