Slab-off technique

Technique « slab-off » (prisme de compensation verticale)

Dans certains cas, des problèmes visuels peuvent apparaître si un client atteint d'une anisométropie élevée travaille dans un plan rapproché. La technique dite « slab-off » constitue une méthode spéciale de meulage, utilisée pour générer un prisme compensateur sur des verres multifocaux et progressifs. Il en résulte une ligne de séparation horizontale, à peine visible s'étendant sur toute la largeur du verre.

1 Quand un prisme de compensation verticale est-il indispensable ?

Quand la technique slab-off est-elle nécessaire ?

Des verres multifocaux ou progressifs produits à l'aide de la technique slab-off peuvent être nécessaires aux clients presbytes souffrant d'anisométropie. Il est fait état d'anisométropie lorsqu'il existe une différence de réfraction de 0,25 D entre le punctum remotum (point de vision nette sans effort) de l'œil droit et l'œil gauche.

 

Comment des images doubles apparaissent-elles ?
Toutefois, des problèmes visuels ne sont susceptibles de survenir sur un client atteint d'anisométropie et porteur de verres multifocaux que si la différence est supérieure à env. 1,5 D. Des verres à prisme compensateur peuvent être alors prescrits pour y remédier.

2 Problèmes visuels

Problèmes visuels

Axe de vision passant par le point principal de référence

Quels sont les problèmes visuels pouvant être rencontrés ?

Lorsque le porteur déplace ses yeux en regardant à travers les verres, il ne fixe plus le point principal de référence (avec des puissances non prismatiques = le centre optique), mais il observe les zones périphériques des verres. Cela engendre des effets prismatiques, le rayon principal étant dévié de ce fait. Lorsque le porteur de lunettes baisse son regard, l'image intermédiaire fixée se situe soit au-dessus (verre d'une puissance négative) soit en dessous (verre d'une puissance positive) de l'objet réel.

Problèmes visuels

Axe de vision en dehors du point principal de référence : le porteur fixe l'image intermédiaire en résultant

Images doubles de clients anisométropes

En cas d'anisométropie, les images intermédiaires générées devant les deux yeux en vision périphérique se trouvent à des hauteurs différentes en raison d'effets prismatiques distincts sur la droite et sur la gauche. Si la différence de hauteur prismatique excède une valeur pouvant être compensée par le porteur, ce dernier ne peut plus utiliser les images intermédiaires de l'œil droit et de l'œil gauche pour former une image binoculaire parfaite ou il ne le peut que partiellement.

Problèmes causés au porteur

Hauteur différente des images intermédiaires des yeux droit et gauche en vision de près chez un client anisométrope

Problèmes causés au porteur
Dans des cas extrêmes, le porteur perçoit des images doubles. Il est plus fréquent cependant que les lettres ne puissent être déchiffrées avec netteté et que des périodes prolongées de lecture soient source d'une très grande fatigue. Il peut en découler des symptômes d'asthénopie, tels que des maux de tête ou le picotement des yeux.

 

Le prisme compensateur s'avère la réponse adéquate
La technique slab-off assure que les images intermédiaires obtenues lors de la lecture avec des verres multifocaux sont à la même hauteur pour les yeux droit et gauche. Une vision binoculaire inaltérée sans fatigue est alors de nouveau possible.

Des problèmes visuels apparaissent avec des verres multifocaux

Il est possible de mouvoir la tête avec des verres

Des problèmes visuels apparaissent avec des verres multifocaux

Avec des verres simple vision
Équipé de verres, le porteur anisométrope peut bouger la tête de manière à toujours regarder à peu près à travers le point principal de référence du verre. Il évite ainsi les effets prismatiques et donc aussi une différence prismatique entre les verres droit et gauche.

Problèmes visuels

Les yeux doivent être baissés pour lire avec des verres multifocaux

Avec des verres multifocaux
La conception des verres multifocaux oblige néanmoins le porteur à baisser les yeux pour lire. Il n'est alors plus possible de bouger la tête pour compenser les effets prismatiques. Lorsqu'un client presbyte anisométrope reçoit sa première paire de verres multifocaux, il risque par conséquent de souffrir de problèmes visuels à la lecture qu'ils ne rencontraient pas jusqu'à cette date en portant des verres.

afficher
masquer

3 Le principe de fonctionnement

Quel est le mode d'emploi de verres bifocaux, par exemple

Les images intermédiaires perçues par les yeux droit et gauche se situent à la même hauteur, une fois encore du fait de la technique slab-off

Quel est le mode d'emploi de verres bifocaux, par exemple

La technique slab-off implique l'incorporation d'un prisme compensateur d'une base à 90° servant à la vision de près sur le verre progressif ou multifocal de la puissance la plus négative (valeur positive la plus faible ou valeur négative la plus forte).

 

Technique slab-off, un prisme compensateur
Lorsque le porteur regarde à travers les segments ou les zones de vision de près des verres, le prisme compensateur dévie le rayon principal derrière le verre d'une puissance plus négative du même ordre de grandeur que le rayon principal est dévié derrière le verre d'une puissance plus positive. En d'autres termes, les effets prismatiques s'exerçant au point principal de référence pour la vision de près sont de nouveau les mêmes à droite et à gauche.

Vision binoculaire de près sans fatigue oculaire
Il en résulte que les images intermédiaires se trouvent à la même hauteur sur les deux verres pouvant être fixées et fusionnées sous la forme d'une image binoculaire sans défaut lorsque le porteur regarde à travers les segments ou les zones de vision de près. Une vision binoculaire inaltérée sans fatigue est alors de nouveau possible.

afficher
masquer

4 La technique slab-off appliquée aux verres progressifs

Prisme compensateur, destiné aux verres progressifs

Prisme compensateur, destiné aux verres progressifs

La technique slab-off a été utilisée sur les verres bifocaux depuis longtemps. Vu que les verres progressifs se sont désormais popularisés et ont pratiquement remplacé les verres bifocaux dans certains pays, il s'est avéré indispensable de procurer également une vision binoculaire sans problème aux clients anisométropes souhaitant porter des verres progressifs.



Or, la production de verres progressifs par la technique slab-off n'a pas été techniquement réalisable durant longtemps. ZEISS est actuellement le seul fabricant à avoir réussi à mettre en œuvre ce procédé extrêmement complexe. Contrairement à la production de verres bifocaux par la technique slab-off, la compensation doit être accomplie en présence de différences prismatiques non seulement aux points principaux de référence, mais aussi à ceux servant à la vision de loin.

Différence prismatique sur des verres progressifs obtenus par la technique slab-off

Verres progressifs sans prisme compensateur

Différence prismatique sur des verres progressifs obtenus par la technique slab-off

Étant donné qu'un verre bifocal agit comme un verre simple vision dans le segment de vision de loin, il n'y a pas d'effets prismatiques lorsque le porteur observe à travers les points principaux de référence pour la vision de loin et donc aussi aucune différence prismatique entre les verres droit et gauche. Sur des verres progressifs dépourvus d'un prisme compensateur, la différence prismatique est égale à zéro aux points de mesure du prisme. Aux points principaux de référence servant tant à la vision de près qu'à la vision de loin, il y a une différence prismatique entre la droite et la gauche, dès que la puissance dioptrique diffère des deux côtés.

Verres progressifs produits au moyen de la technique slab-off

Verres progressifs produits au moyen de la technique slab-off

Sur des verres progressifs, réalisés par la technique slab-off, la différence prismatique aux points principaux de référence pour la vision de loin est supprimée par le meulage d'un prisme couvrant toute la surface de prescription (Rx). Comme sur des verres bifocaux, la différence prismatique aux points principaux de référence pour la vision de près peut être compensée à l'aide de la technique slab-off. Le prisme compensateur présentant une base à 90° est généré sur le verre ayant la puissance la plus négative (valeur positive la plus faible ou valeur négative la plus forte).

 

Les verres progressifs issus de la technique slab-off permettent au porteur anisométrope de profiter des nombreux avantages de ces verres. Bien que le verre ne puisse être utilisé à la hauteur du point de contrôle du prisme en raison de l'arête de ce dernier, le porteur anisométrope bénéficie encore de zones visuelles plus importantes que sur des verres bifocaux.

Exemple de puissances prismatiques sur un verre progressif :
D +3,0, G +5,0, Add. : 2,0

b. b. = base en bas b. h. = base en haut

  Sans slab-off
Avec slab-off
Cercle de contrôle de la vision de loin
R: 3.3 b. d.          L: 4.5 b. d.
R: 4.5 b. d.          L: 4.5 b. d.
Point de contrôle du prisme
R: 1.2 b. d.          L: 1.2 b. d. R: 2.4 b. d.         L: 1.2 b. d.
Cercle de contrôle de la vision de près
R: 4.7 b. u.          L: 7.2 b. u. R: 7.2 b. u.          L: 7.2 b. u.
afficher
masquer

5 Production

Production de verres bifocaux selon la technique slab-off

1 Meulage du segment de vision de loin sur la face avant du verre semi-fini
2 Verre semi-fini avec un segment de vision de loin modifié
3 Meulage de la surface Rx
4 Verre bifocal avec un prisme compensateur

Production de verres bifocaux selon la technique slab-off

Exigences
L'arête du prisme de compensation verticale qui est située sur la face avant des verres bifocaux et qui coïncide avec le haut du segment ne peut être produite que pour des prismes supérieurs à 1,5 cm/m. Cela équivaut à peu près à une anisométropie de 1,5 D.

 

Production
Un « bloc » prismatique de matériau est enlevé du segment de vision de loin sur la face avant du verre semi-fini induisant ainsi une puissance prismatique avec une base vers le bas.
Le meulage de la surface prescrite (Rx) intervient ensuite. Le verre semi-fini modifié est alors bloqué à l'oblique afin d'enlever le prisme dans le segment de vision de loin et d'obtenir un prisme à base vers le haut dans le segment de vision de près.

Production de verres progressifs selon la technique slab-off

1 Verre progressif avec une surface Rx finie
2 Collage du verre progressif et du verre additionnel
3 Meulage du prisme de compensation verticale
4 Enlèvement du verre additionnel

Production de verres progressifs selon la technique slab-off

Exigences
L'arête du prisme de compensation verticale qui est située sur la face arrière des verres progressifs et à env. 0,5 mm en dessous du point de contrôle du prisme ne peut être produite que pour des prismes supérieurs à 2,0 cm/m. Cela équivaut à peu près à une anisométropie de 1,75 D.

 

Production
La compensation de la différence prismatique au niveau des croix de centrage en vision de loin est déjà prise en compte lorsque la surface Rx est meulée. Le procédé slab-off proprement dit ne commence pas avant que le meulage ne soit achevé. Après avoir collé le verre additionnel sur la surface Rx , il convient de laisser durcir l'adhésif pendant à peu près 24 heures. Le verre progressif est ensuite bloqué à l'oblique sur sa face avant afin que la puissance prismatique requise par la vision de près soit meulée dans la zone inférieure de la face arrière.

Possibilité ou impossibilité de produire des verres selon la technique slab-off

Possibilité ou impossibilité de produire des verres selon la technique slab-off

Conseils à l'intention du professionnel de la vue sur les restrictions apportées à l'application de la technique slab-off aux verres progressifs :

  • des verres progressifs organiques avec un prisme compensateur présentant une arête bien nette ne sont pas réalisables en l'occurrence
  • Recourir au procédé de précalibrage OPTIMA sur un verre progressif à prisme compensateur. Toutefois, le procédé OPTIMA procure souvent une précieuse réduction d'épaisseur sur le verre apparié, dépourvu de prisme compensateur, permettant de faire concorder l'épaisseur sur des verres d'une puissance positive

afficher
masquer
Nous utilisons des cookies sur ce site Internet. Les cookies sont de petits fichiers textes enregistrés sur votre ordinateur par des sites Internet. Les cookies sont largement répandus et permettent d'optimiser la présentation des pages Web et de les améliorer. En continuant à naviguer sur ce site, vous déclarez accepter les cookies. plus