Priorité au confort et au bien-être des patients

Assistant pour l'injection intravitréenne de Precivia

Dr Ghulam Farooq Dogar

Partager cet article

Aider les médecins à normaliser la procédure d'injection intravitréenne

Dr. Ghulam Dogar est au service de la communauté de Grand Falls-Windsor, dans le centre de Terre-Neuve, depuis 2000. La clinique d'ophtalmologie rattachée à l'université dessert toute la région centrale. Sa pratique très active comprend un nombre élevé de cas avancés et complexes et d'injections intravitréennes.

Precivia l'aide à standardiser la procédure, la rendant plus rapide, plus précise, plus rentable et plus facile pour les patients.

Dr. Dogar et son équipe s'occupent d'une population vieillissante d'environ 110 000 personnes. Le centre assure la gestion médicale de la rétine et administre des injections pour préserver la vue à 50-60 patients, chaque semaine.


"Precivia me donne un champ stérile, il me donne un calibre mesuré. Il fonctionne comme un spéculum à DEL, il fonctionne comme un calibre, et il isole l'œil si complètement que lorsque je fais une procédure, l'aiguille ou la seringue ne touche rien d'autre."

Amélioration de la commodité et de la précision pour les médecins

Dr. Dogar utilise Precivia pour chaque injection qu'il administre. Il souligne son faible taux de complications et la commodité que cela ajoute à l'ensemble du processus.

- Il a été démontré que Precivia prévient les dommages à la rétine et au cristallin (1).
- Il améliore la précision en garantissant l'angle, la profondeur et la distance appropriés de l'injection.
- Il stabilise à la fois le globe oculaire et l'aiguille, ce qui rend la procédure plus facile et plus sûre.

Il est également plus pratique et plus rentable, car il élimine le besoin d'un étrier de spéculum ou d'une plaque de pression.


Plus confortable pour le patient

Les patients ont non seulement l'avantage d'avoir moins de risques de complications avec Precivia, mais le dispositif rend également l'ensemble du processus beaucoup plus relaxant pour le patient en immobilisant l'œil et en cachant l'aiguille. Les patients ressentent moins l'anxiété qui est traditionnellement associée à cette procédure intimidante. Dr. Dogar souligne que cela pourrait accroître l'assiduité des patients, notamment ceux qui doivent recevoir ces injections plusieurs fois par an.

"Avoir une aiguille ou une injection dans l'œil est un cauchemar. Les personnes qui se font cette injection (surtout pour la première fois) ont beaucoup d'appréhension.
Depuis que j'ai commencé à utiliser Precivia au cours des dernières années, je n'ai jamais eu de plainte. Je ne reçois aucun appel de patients en raison d'une hémorragie sous-conjonctivale ou d'une abrasion cornéenne, ni aucune douleur ou crainte."


Unable to load form.
  • 1 Ratnarajan G, Nath R, Appaswamy S, Watson S-L. Injections intravitréennes à l'aide d'un nouveau moule conjonctival : comparaison avec une technique conventionnelle. Br J Ophthalmol. 2013 ; 97 : 395-397. [CrossRef] [PubMed]